Sur les 32 places à pourvoir pour la coupe du monde en Russie en 2018, 23 pays se sont déjà qualifiés comme observé sur coupedumonde2018.fr à l’issue des matchs éliminatoires qui ont pris fin en octobre dernier. Les participants en phase finale sont issus de 5 zones selon la délimitation de la FIFA : Europe, Afrique, Océanie, Asie, Amérique du Nord et Amérique latine. Pour la zone Europe, quatorze places sont attribuées dont l’une est déjà réservée au pays hôte : la Russie.

L'Espagne et l'Allemagne sont les deux favoris européens, mais on trouve aussi parmi les déjà qualifiés la France, le Portugal, la Serbie, la Pologne, l’Angleterre, la Belgique et l’Islande. La Suède, la Suisse, l’Irlande du Nord, l’Irlande, le Danemark, l’Italie, la Grèce et la Croatie font partie des pays qui devront encore chercher leurs tickets en barrages.

Le Brésil et l'Argentine sont à l’honneur

Le Brésil et l'Argentine sont les cadors de cette coupe du monde 2018. Ils se sont qualifiés dans la zone Amérique du Sud au côté de l’Uruguay et de la Colombie. Le Pérou devra encore disputer les barrages face à la Nouvelle-Zélande. La zone Afrique est marquée par le retour de l'Égypte après 28 ans d’absence au mondial.

Le Nigeria s’est aussi qualifié tandis que la Tunisie, la République démocratique du Congo, le Maroc, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso, le Cap-Vert et l’Afrique du Sud devront disputer les barrages. Dans la zone Amérique du Nord, le Mexique, le Costa Rica et le Panama se sont qualifiés tandis que le Honduras jouera des matches de barrage contre l’Australie. Dans la zone Asie, les quatre premiers qualifiés sont l'Iran, le Japon, la Corée du Sud et l'Arabie saoudite tandis que l’Australie est en barrage. Et enfin la zone Océanie, la Nouvelle-Zélande sera en match de barrage face au Pérou.