Selon une étude menée par la prestigieuse London School of Economics auprès de milliers d’hommes et de femmes, tous nés dans les années 70, les femmes diplômées seraient plus nombreuses à boire tous les jours. 

Les femmes diplomées plus atteintes par l’alcoolisme.

En effet, elles seraient plus nombreuses à avouer un problème avec l’alcool que les femmes non diplômées. Les chercheurs avancent également que les jeunes filles obtenant de meilleures notes à l’école primaire boivent plus une fois adulte.

Le lien entre alcool et éducation est moins évident chez les hommes.

Ils suggèrent plusieurs explications : tout d’abord, les femmes ont tendance à retarder l’heure de faire des enfants et les responsabilités liées au fait d’être parent. 

Ensuite, elles sont souvent amenées à travailler dans un milieu professionnel majoritairement dominé par les hommes où la propension à boire de l’alcool est importante. 

Enfin, les jeunes filles dont les parents proviennent de la classe moyenne peuvent avoir été incitées dans leur jeunesse à boire de l’alcool en suivant l’exemple de leurs parents. Alors attention Mesdames, consommez avec modération !