La planète et l’écologie deviennent peu à peu nos priorités. Devant l’urgence climatique, de plus en plus de personnes réinvente leur façon de vivre, agir, s’engager, consommer.

Les scientifiques nous alertent depuis de nombreuses années et il semblerait que les conscience se réveillent peu à peu.

Des manifestions, des pétitions, un monde qui bouge

Entre les lycéens belges qui ont manifesté tout les jeudis au début de l’année et “l’Affaire du Siècle“, l’action en justice mené par Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et l’Homme, Greenpeace France et Oxfam France, on sent bien que le ton monte et qu’il n’est plus temps au discours mais à l’action !

Ce lundi 6 mai, le groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité (IPBES) a dévoilé les conclusions de son rapport sur l’état de la biodiversité dans un communiqué. Ainsi c’est environ un million d’espèces animales et végétales sont déjà menacées d’extinction, et beaucoup pourraient disparaître “dans les prochaines décennies”, les choses devraient même empirer si des “changements profonds” de société ne sont pas engagés au plus vite.

Un destin que chacun prend en main

Des initiatives comme Transiscope, lancé début octobre par un collectif de 10 organisations dont Alternatiba et le mouvement Utopia, permet aux Français de repérer les acteurs et les alternatives de la transition sociale, écologique et solidaire près de chez eux.

On vois également fleurir quantité de sites web proposant des solutions pour réduire notre empreinte carbone, apprendre à recycler, des façon de faire naturelle, tel https://www.recette-de-grand-mere.com. Mine d’or de recette de grand mère pour consommer moins, malin et naturel.